Rechercher

Quand la République impose la conversion à l'islam

Mis à jour : 29 oct. 2020

On évoque beaucoup l'instauration de nouvelles lois pour lutter contre l'islamisme et la diffusion de l'islam rigoriste. Je ne suis pas juriste, j'ignore si l'arsenal est suffisant ou non. Ce que je sais, en revanche, c'est que certaines dispositions devraient être annulées.

Par exemple celle qui fixe la cadre d'un mariage entre un Français et une Marocaine.

J'ai alerté à plusieurs reprises les autorités compétentes, sans constater le moindre effet autre que les lettres ci-dessous qu'elles ont bien voulu m'adresser en réponse. Celle de Belloubet est particulièrement succulente...

Quelques explications : dans n'importe quelle mairie de France, pour un tel mariage il est demandé de constituer un dossier. Parmi les pièces exigées : le certificat de coutume. Dit comme ça, c'est mignon! Sauf que ce document est délivré par le consulat du Maroc le plus proche du domicile français des futurs époux. Et pour l'obtenir, le mari est contraint de se convertir à l'islam : c'est la loi marocaine, que je respecte! En revanche, ce que je conteste c'est cet accord bilatéral (dont j'ignore l'origine) entre la France et le Maroc qui, de fait, demande à une République laïque d'exiger la conversion d'un de ces citoyens à l'islam pour entrer dans la salle des mariages civils.

Il est possible de faire un recours auprès du procureur de la République, encore faut-il le savoir... Il serait tout de même beaucoup plus simple, et surtout logique, de supprimer purement et simplement cette disposition aberrante...






151 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout