Rechercher

Noir est un gros mot?



Je vais sans doute être en « léger » décalage avec la façon dont a été analysé et commenté l’événement survenu lors du match de football entre le PSG et le club turc d’Erdogan. Le quatrième arbitre est peut-être un sale raciste, je l’ignore. En revanche, je suis surpris par l’unanimité des réactions lorsqu’il a désigné l’un des dirigeants du club turc comme étant « le noir ». Évidemment, en roumain, le mot « negru », traduction de « noir », a une connotation insupportable en général, et encore plus dans le contexte actuel. Mais si l’on accepte ce terme de « noir » au sens strict du mot et pas de « nègre », alors il me semble que la situation est légèrement différente.

Envisageons ce quatrième arbitre ayant signalé un comportement répréhensible sur le banc de touche et son collègue se dirigeant vers les entraîneurs turcs, ne sachant pas qui il doit exactement sanctionner. Est-ce vraiment un comportement raciste de désigner le fautif par la couleur de sa peau, sachant que c’est lui qui est visé et qu’il est seul au milieu de ses collègues blancs? J’imagine qu’il y a urgence, que le match ne doit pas être interrompu pendant de longues minutes. Certes, il aurait sans doute pu indiquer « le troisième à partir de la droite » ou quelque chose de ce genre, mais les gens ne sont pas assis tranquillement, ils bougent...

Imaginons maintenant une équipe africaine dont les coachs sont tous noirs sauf un blanc. Si, dans une situation identique appelant une sanction à l’encontre de ce « blanc », l’arbitre avait dit : « c’est le blanc », y aurait-il eu une levée de boucliers de la même nature ?

J'ai le sentiment que l'antiracisme, qui est une valeur que je défends sans aucune réserve, a été utilisé "bizarrement" dans cette affaire...

36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout