Rechercher

Gauche à tribord



A une époque, le journal Libération n’était pas l’organe d’expression de la gauche, mais il reflétait souvent ses idées. Lorsque je lis dans ses colonnes l’appel à manifester « contre l’islamophobie », appel initié par le CCIF, je cherche la gauche ! Se trouve-t-elle dans les 50 personnalités qui ont co-signé l’appel ? La gauche en est-elle réduite à « ça » ? La gauche signataire du texte estime-t-elle que la politique de l’Etat est « ségrégationniste, limite génocidaire » comme l’affirme le CCIF ? Que l’Etat laisse faire, sans réagir, des attentats comme celui contre la mosquée de Bayonne ? La loi de 1905 est-elle « liberticide » comme suggéré dans l’appel ? Celle de 2004 aussi ? Il serait temps que la gauche qui a signé cet appel fasse la différence entre musulman, Arabe et islamiste politique car, une fois de plus, ces signataires soutiennent non pas « les » musulmans et encore moins les Arabes, mais des islamistes politiques comme le CCIF qui, dernièrement et encore dans cet appel, instrumentalise (exactement comme le fait le RN) l’attaque contre la mère voilée au Conseil régional de Bourgogne. La gauche se doit d’être vigilante face au racisme, mais si elle veut être crédible elle devrait surtout s’intéresser aux luttes sociales. Si elle le faisait, elle se rendrait compte que la vraie exclusion, dans notre société, est une exclusion sociale. Et si elle s’engageait vraiment dans un combat pour plus d’égalité, elle trouverait derrière elle des gens de toutes origines, de toutes religions, pour combattre avec elle.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout