Rechercher

Des animaux non égorgés



Les récents propos de Darmanin sur les produits halal ne sont pas si idiots que certains ont voulu le faire croire. Si l’on considère par exemple la viande, au nom du bien-être animal, il est très simple d’interdire l’abattage par égorgement sans électronarcose préalable (c’est-à-dire un étourdissement par un courant électrique), comme le veulent les rituels musulman ou casher qui constituent des dérogations à la loi en vigueur.

Plusieurs provinces belges ont déjà pris de telles mesures, des recours sont en examen devant la Cour européenne de justice. Il sera intéressant de voir quelles seront ses conclusions. D’autres pays, comme le Danemark, la Norvège, la Suède ou la Suisse ont purement et simplement interdit cette forme d’abattage.

Cela règlerait le problème, notamment dans les cantines, de nombreux musulmans (et pas qu’en France !) ayant déjà intégré cette notion de souffrance animale. Le poisson et les légumes n’étant pas soumis à cette disposition (de même que, pour plusieurs courants de l’islam, le poulet non égorgé), il n’y aurait plus de casse-tête à proposer des menus en fonction des religions. Et l’absence de différenciation, dès l’école primaire, est le début de la reconstitution d’une nation.

19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout